accueil

cropped-musc3a9e-marine-logo-1.jpgpanneau handicapé

Le Musée de la MARINE de Mindin fête ses 40 ans 

 Le Musée de la Marine de Mindin fête cette année son quarantième anniversaire et vous réserve des surprises !

THÈME DE LA NOUVELLE EXPOSITION 2019

LES HOMMES ET LA MER

Le musée se veut être la mémoire de la construction navale de l’Estuaire – de Paimboeuf, Nantes et Saint-Nazaire.

fleyer 2019

PLAN

800x600_musee-de-la-marine-saint-brevin1-2978

Capture. 4

PETIT FUTE

navires de la snsm

 

Vendredi en fin de matinée, alors que la tempête Miguel fait rage, les sauveteurs de la SNSM des Sables-d’Olonne, qui font partie des  8.000 bénévoles de cette association, reçoivent un appel du Centre régional opérationnel de secours et de sauvetage (Cross) d’Etel: un pêcheur sur son chalutier de 12 m a activé sa balise de détresse au milieu d’une mer démontée. « Ils n’ont pas eu d’états d’âme, ils ont dit on y va », a expliqué Xavier De la Gorce, président de la SNSM.

Remontant l’océan plein ouest – « comme les anciens nous ont appris » – dans une mer déchaînée, les sauveteurs connaissent une avarie gravissime : « Les carreaux ont implosé », explique David. « Il n’y a eu aucun cri dans le bateau, personne n’a parlé, il n’y avait que des professionnels ».

L’eau a commencé à rentrer dans la salle des machines et le bateau est rapidement devenu impossible à manoeuvrer, dérivant et prenant de la gîte, c’est-à-dire une augmentation de son inclinaison. « On a essayé d’écoper tant bien que mal », a relaté Christophe Monnereau, également responsable de la SNSM des Sables-d’Olonne.

Face à la force des vagues, certains sauveteurs ont été projetés de la passerelle et, à 200 m du rivage, sont parvenus à nager et à échapper à la mort. « Si ça avait été à 500 m du rivage, ça aurait été beaucoup plus grave, il aurait pu y avoir sept morts », a confié Xavier De la Gorce.

Trois sauveteurs ont eux été « pris au piège » à l’intérieur du bateau. « Les brassières de sécurité se sont gonflées et ça les a plaqués au plafond », a expliqué le président de la SNSM. Les trois sauveteurs morts, âgés de 28, 51 et 55 ans, certains père de famille, seront nommés chevaliers dans l’ordre national de la Légion d’honneur à titre posthume, a annoncé Emmanuel Macron, les qualifiant de « héros ».

 

interdi au chien

©Photos et documents sources internet 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités