Le Fort de Mindin

cropped-musc3a9e-marine-logo.jpg

LE FORT. DE MINDIN

Le Fort de Mindin a été construit en 1861, sous Napoléon III.
A cette époque, plusieurs forts ont vu le jour sur les côtes de France, notamment :

  • Le Fort de Belle-Ile-en-Mer qui devint la demeure de Sarah Bernhardt ;
  • Le Fort de l’île de Groix, face à Lorient ;
  • Le Fort de la Pointe Saint-Mathieu près de Brest devenu un cénotaphe, mémorial des marins morts pour la France.

cropped-le-fort-ext-expo-2015-1.jpg

Jusqu’en 1920, le Fort de Mindin était occupé par l’Armée de Terre.

Comme beaucoup de forts, il a été vendu peu après la fin de la Première Guerre mondiale et est devenu propriété privée.

 

La pointe de Mindin est un éperon rocheux à l’embouchure de l’estuaire de la Loire. Son nom est d’origine celte, langue dans laquelle il signifie « fortification de pierre ». Lieu stratégique, notamment pour le guet du trafic sur le fleuve, Mindin est fortifié par Vauban en 1696. En 1754, le site et celui du fort de Villès-Martin à Saint-Nazaire sont conjointement renforcés par l’ingénieur Touros pour interdire l’accès du fleuve à d’éventuels ennemis. Le fort encore existant au XXIe siècle date de 1861. Durant la Seconde Guerre mondiale, le site est utilisé par l’armée allemande et est très endommagé à l’issue du conflit. Rénové, il abrite le musée de la Marine depuis 1983. Sur le site du fort se trouve un canon

Récupéré dans l’épave du bateau Le Juste coulé après la bataille des Cardinaux le 22 novembre 1759

ORIGINE wikipédia

A la fin des années 1970, la  commune de Saint-Brevin-les-Pins racheta le fort et le restaura entièrement, sans toutefois reconstruire la partie supérieure.

En 1979, sa gestion fut confiée à l’Amicale du Musée de la Marine, créée la même année. Ce sont ses membres bénévoles qui l’ont alors aménagé et le font aujourd’hui vivre en organisant des expositions thématiques.

Publicités